Diddl Zone

Fermer Création

Fermer Diddl family

Divers

Fermer Jeux

Fermer En vrac

Galerie 1
+ Animations
+ Diddl_family
+ Mes_creations
Galerie 2

Fermer  Fonds

Sondage
Vous préférez :
 
Diddl
Diddlina
Pimboli
Ackaturbo
Galupy
Résultats
Création - Entrevue Thomas

diddl.jpg



Entrevue avec Thomas Goletz


Comment en êtes-vous venu à peindre Diddl ?
Tout a commencé dans mon enfance. J'ai toujours apprécié peindre et dessiner et j'ai copié toutes sortes de créaions. À l'école j'aimais faire des caricatures de mes camarades de classe et de mes professeurs.
Après avoir reçu un diplôme au lycée, je me suis exercé pour être artiste graphique. À ce moment-là, j'ai également commencé à m'intéressé vraiment aux bandes dessinées. Cela m'a tellement amusé que j'ai décidé de travailler dans ce secteur. Diddl devait sommeiller en moi depuis toujours car il apparaissait dans tous mes dessins.
Le 24 Août 1990, ce fut vraiment la naissance de Diddl. Dans les premiers croquis, Diddl était un kangourou. Il n'avait pas encore de nom mais il portait déjà ses célèbres salopettes. Peu après, j'ai décidé de le faire beaucoup plus petit et plus facile à dessiner, afin de pouvoir le placer facilement dans une tasse de café ou un morceau de fromage. C'est ainsi le kangourou s’est transformé en Diddl la souris sautante.

Comment avez-vous trouvé le nom "Diddl" ?
Au départ, j'ai choisi ce nom simplement pour sa sonorité. Je voulais trouver un nom mignon, vif et un peu effronté, quelque chose qui conviendrait à ma souris. J’en suis finalement arrivé à "Diddl" (prononcé dideul)
Bien plus tard, ma belle-mère a fait une découverte étrange : Le nom de famille de Thomas, un des douze apôtres, était "Didymos" en Grec, ça ressemble beaucoup à "Diddlmaus", non ? C'était sans un nom prédestiné ? !

Comment avez-vous trouvé l’éditeur Depesche ?
J’ai créé treize projets de Diddl pour des cartes postales et je recherchais une maison d'éditions pour les éditer. C'est ainsi que peu de temps après, ces projets ont débarqué chez Depesche. Ces treize premières conceptions se sont développées en une série de 48 cartes postales. Elles ont alors été éditées en janvier 1991.

Quelle a été la réaction à ce moment-là ?
Parfaite, mes cartes de Diddl étaient quelque chose de très innovant sur le marché des cartes postales. Les couleurs, le caractère, les maximes tout plaisait, ça a été dit et confirmé par le succès de cette série. J’ai apparemment touché une corde sensible chez les gens. C'est comme ça que j'ai aussi découvert mon talent pour Diddl. La série de cartes postales s’est alors développée.

Comment cela a-t-il continué ?
Tout ce que j'ai créé au fur et à mesure a été édité par Depesche, les cartes pliantes, les cartes de Noël, le calendrier 1992, etc. Parrallèlement à ce travail d'illustrations, j'ai peint les textes au stylo et à l'encre. Maintenant on écrit les textes à l'aide d'un ordinateur.
C’est en 1995 que nous avons commencé à constituer notre propre équipe d'artistes graphiques chez Depesche, qui pouvaient reprendre mes dessins à l'aide des ordinateurs et produire ainsi les lithographies appropriées pour chaque produit. L’équipe des deux graphistes de l’époque s'est développée et compte actuellement trente collaborateurs.

Les illustrations sont-elles maintenant dessinées par ordinateur ?
Non, les illustrations originales sont encore dessinées à la main en utilisant des crayons, de l’encre de Chine, des aquarelles et de l'acrylique. C'est la seule façon d’obtenir le look typique de Diddl. L'ordinateur est seulement impliqué dans les étapes suivantes. Il est employé comme un outil pour combiner le texte, les éléments graphiques et l’arrière-plan dans les illustrations, pour adapter les projets aux produits appropriés et pour l'impression.

Et comment travaillez-vous de nos jours ?
J’invente toujours de nouveaux projets, des textes, des éléments et des personnages pour le monde de Diddl et je les mets sur papier. Ces dernières années, une petite équipe d'illustrateurs très talentueux m'a aidé à le faire. Avec mon épouse et les collègues de l'atelier Diddl, nous pensons également aux nouveaux produits à développer. Nous prenons toujours en compte les souhaits et les idées des fans. Nous devons corriger tous les produits Diddl durant les différentes étapes, souvent très longues, de leur conception.
Il est extrêmement important que l'âme et les expressions de Diddl ne se perdent pas dans la grande variété de produits. Nous accordons une attention toute particulière à tous les produits. Et c'est seulement alors, que nous donnons notre feu vert pour leur publication.

Pouvez-vous nous révéler comment vous peignez vos arrière-plans fantastiques ?
Oh, ils sont tout à fait conçus par accident. J'aime faire des expérience avec des couleurs différentes et aussi combiner les différentes techniques de peinture. C'est ainsi que sont créés les plus grands effets. Avec le temps, on acquiert le feeling pour les différentes techniques et les matières. Les effets ainsi créés peuvent être utilisés dans des buts spécifiques. Plus tard, ces décors peints à la main peuvent être mélangés et adaptés en utilisant un ordinateur.

Où puissez-vous tant d'idées ?
J'aime laisser mes sens en éveil, je suis tout ouïe et je garde les yeux grands ouverts pour ressentir les impressions et avoir de l'inspiration. On peut être ainsi, partout, à la campagne, en faisant ses emplettes, à la maison, en vacances, en regardant ou en étudiant des images, des livres, des films, les personnes, les animaux, etc. Je stocke alors ces impressions quelque part sur mon disque dur cérébral, leur donne un bon mélange, forme des associations entre elles, les tourne dans tous les sens et les mélange de nouveau avec de nouvelles informations.. Puis calmement, je griffonne les pièces de cet amalgame sur du papier à dessin ou les dactylographie à l’aide de mon ordinateur portable. Par ailleurs, j'ai deux autres sources d'inspiration très spéciales : notre chien "Berry", dont j'ai copié les expressions pour Diddl, et notre perroquet gris "Bella", qui m'a inspiré pour "Ackaturbo".

Avez-vous un jour imagé que Diddl obtiendrait un tel succès ?
Non, bien sûr que non. J'ai bien senti que Diddl était une création vraiment intéressante et que cette petite souris me tiendrait occupé pendant un bon moment, mais je n’ai jamais imaginé qu'elle pourrait être couronné d’un tel succès.

Qu'avez-vous ressenti quand vous avez tenu pour la première fois une peluche Diddl dans les mains ?
J'étais vraiment fier et heureux. Au départ, aucun fabricant de jouets n'était capable de reproduire la forme très spéciale de Diddl en peluche. Après de nombreuses tentatives infructueuses, personne ne pouvait encore imaginer que nous verrions un jour ce dessin transformé en peluche. Mais alors, ma mère a commencé à créer elle-même la première peluche Diddl. Elle a laborieusement fait des échantillons l’un après l'autre et j'ai corrigé les dimensions et l'expression à maintes reprises. Après une dizaine d’essais, elle a finalement obtenu quelque chose qui me convenait parfaitement. J'ai alors, eu le plaisir de pouvoir présenter les premiers prototypes faits à la main. Ils avaient des yeux en polystyrène. Tout le monde les a aimés et les peluches Diddl ont enfin pu être produites.

Et quels passe-temps avez-vous indépendamment de votre profession ?
J’aime contempler les couchers de soleil avec mon épouse, apprécier la nature, écouter de la bonne musique, regarder de bons films, rendre visite aux amis, fouiner dans les librairies, notre jardin, la photographie, improviser au piano, aller aux expositions d'art ... en un mot : m’inspirer.

En réalité, avez-vous des favoris parmi tous les produits Diddl ?
Oui, mon coeur est toujours particulièrement attaché aux cartes postales Diddl avec lesquelles tout a commencé en 1990. Mais je suis bien sûr très proche de tous les produits Diddl, parce que je sais exactement combien d'effort, de travail d’esprit et d’art ont été nécessaires à la réalisation de chaque article.

À quoi ressemble le travail avec Diddl et Depesche ?
Ceux qui s’occupent de Diddl se mettent simplement au travail avec beaucoup d'amusement et de coeur. Dans l’atelier Diddl de Depesche, nous sommes tous jeunes et ouverts d'esprit. Il y a une atmosphère fantastique dans la société et nous investissons beaucoup d'amour et d'engagement dans nos produits. Je pense qu'ils le reflètent. Bien sûr, les réactions positives des fans nous encouragent énormément et nous stimulent à continuer ainsi.

Quels sont les autres personnages de dessins animés que vous aimez ?
Je suis un grand fan de Bambi, du Livre de la Jungle et de Tarzan de Disney. J'aime également les films d’animation comme Toy Story, l’ Age de Glace et Monstre et Cie.
Ce que je n'aime pas tellement, ce sont les figures sans coeur ou qui manquent d'identité. Je ne suis pas très intéressé par les personnages japonais rapidement dessinés.

Selon vous, quel est le secret de la popularité de Diddl ?
Diddl attire d’abord votre attention en raison de ses couleurs gaies et de son aspect. Mais je pense que Diddl est plus que cela. La variété des conceptions, des histoires et son interaction avec tous ses fans le rendent très vivant. C’est un ami qui donne la tendresse et l'amour que les enfants attendent toujours. Un ami avec qui ils peuvent se sentir en sécurité et qui est toujours là, parce que personne n'aime être seul. Diddl est quelqu'un avec qui les jeunes et les plus vieux peuvent s’identifier. Ses pieds trop grands et la façon dont il est dessiné ne le rendent pas parfait - et qui de nous l’est ? Diddl aime également fléchir de temps en temps, juste comme nous tous. Mais l'optimisme coloré de Diddl pousse toujours son museau de souris à aller plus loin - et parfois nous aussi. Diddl vit heureux avec sa petite amie Diddlina et ses amis Pimboli et compagnie, comme dans une famille normale. Et c'est également quelque chose qui manque de plus en plus de nos jours en raison de tant de séparations, c’est une chose à laquelle tout le monde aspire ardemment. Diddl vous aide à montrer vos sentiments. Il dit les choses qui sont parfois difficiles de se dire. En particulier dans les affaires du coeur.

Que pouvons-nous apprendre de Diddl et de ses amis ?
Quelques valeurs et traits positifs tels que l'honnêteté, l’optimisme, l’humour, le côté enfantin, la sécurité, être là l'un pour l'autre, le courage de montrer ses sentiments et trouver les mots justes pour les exprimer. Vraiment une grande tâche pour une si petite souris sautante !


thomas_goletz.jpg



Date de création : 22/05/2006 @ 13:16
Dernière modification : 14/06/2006 @ 15:58
Catégorie : Création
Page lue 14219 fois


 
Réactions à cet article


Réaction n°5 

par quittet le 14/04/2007 @ 23:00

bonjoure  sa va moi sa va j'ès

père que tout se passe bien .            

 

baybay au revoire


Réaction n°4 

par chenet le 25/02/2007 @ 13:36

salu tu va bien

Réaction n°3 

par chenet le 25/02/2007 @ 13:33

salu tu va bien tu tapel coment moi c mickaella

Réaction n°2 

par chenet le 23/02/2007 @ 23:04

troue du cut va tu écrie comme une merdetongue

Réaction n°1 

par sarah le 12/01/2007 @ 21:10

kljguiybhvghtrr cool
 
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 421 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 487471 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Recherche



Infos site
Partenaires

Hello ! Tu peux voter pour mon site :

boostersite-logo.png
Merci !


biggrin

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Accès aux sites
 
 
^ Haut ^